La médiation pour la gestion des conflits familiaux

12/10/2020 Non Par admin
La médiation pour la gestion des conflits familiaux

Si vous vous trouvez en situation conflictuelle avec un des membres de votre famille (conjoint, parents ou enfants), il est tout à fait possible d’éviter une procédure judiciaire. Les services d’un médiateur familial sont donc la solution qui vous est proposée. Découvrez dans le présent article les moyens de gérer les conflits familiaux.

Conflits familiaux et médiation

Les personnes concernées par les conflits familiaux sont très variées. Il peut s’agir d’un couple en situation de rupture, de grands-parents, de petits-enfants, de frères et sœurs à travers une succession conflictuelle, de jeunes adultes en conflits avec leurs parents  pour ne citer que quelques-unes des circonstances possibles. Tel qu’indiqué précédemment, la médiation est une alternative à la procédure judiciaire. Elle prend aujourd’hui une importante place à travers sa fonction de restaurer le dialogue au sein de la famille. La médiation se définit comme un processus de construction ou de reconstruction du lien familial. Il est dirigé par un médiateur familial qui est un tiers impartial indépendant, qualifié et sans pouvoir de décision. Celui-ci tentera de restaurer la communication et de trouver une solution amiable au conflit qui oppose les membres d’une famille. Si vous recherchez un spécialiste dans ce domaine, n’hésitez pas à faire appel à la médiation familiale à Bruxelles.

Les différentes étapes de médiation familiale

Le processus de médiation familiale devra tout d’abord s’effectuer dans un endroit adéquat. Vous devez aussi vous assurer de disposer du temps nécessaire (d’environ 30 minutes). Avant toute chose, il vous faut bien définir le conflit en question et bien déterminer la situation problématique. Une fois le problème identifié, voici donc les principales règles que vous devez à tout prix suivre afin que la médiation puisse aboutir :

  • Vous devez rester calme durant la séance et avoir une certaine maitrise de vos émotions.
  • Soyez attentif au point de vue de l’autre et éviter de l’interrompre.
  • Tachez aussi de parler d’un sujet à la fois et de ne pas revenir sur le passé
  • Éviter d’attaquer l’autre personne. Il est interdit d’émettre de la critique au moment de la séance.

En ce qui concerne les étapes de la médiation proprement dite :

  • Tout d’abord, il est très important d’exprimer votre vision du conflit à tour de rôle et de définir ensemble le problème qu’il faut résoudre. Vous serez ensuite amené à rechercher des solutions en pensant à toutes les options possibles. Vous devez toujours apporter des suggestions lorsque vous êtes en désaccord avec la solution proposée mais ne pas seulement refuser.
  • Une fois que toutes les propositions sont avancées, il ne vous restera donc plus qu’évaluer les idées émises et choisir la meilleure solution. Celle-ci doit être communément choisie et doit plaire aux deux parties du conflit.
  • Lorsque vous avez déterminé de manière précise la solution adéquate, pensez ensuite à établir un plan d’action dans le but de la mettre en application. Dans ce plan, vous allez définir les actions à réaliser, le moment de les réaliser, les difficultés de mise en œuvre, les moyens de contourner ces difficultés ainsi que les solutions de rechange dans le cas où la solution choisie est éventuellement inefficace.