Aider votre enfant à mettre fin à ses tics !

09/08/2019 0 Par admin
Aider votre enfant à mettre fin à ses tics !

Nombreux sont les tics qui peuvent particulièrement toucher les enfants. Plus de 10 % des enfants en ont, ils commencent à se manifester vers les 4 ans. Non seulement c’est gênant pour eux, mais c’est également agaçant pour les autres. La question est maintenant de savoir, comment s’en débarrasser ?

Les tics en quelques mots

Les tics, ce sont des petites habitudes, des mouvements qui apparaissent soudainement chez une personne, et qui sont convulsifs et généralement incontrôlables. Chez un enfant, un tic peut commencer à apparaître vers l’âge de 4 ans à 7 ans. Au fur et à mesure que l’enfant grandit, il devrait disparaître. Mais certaines situations, qui sont stressantes peuvent accentuer le problème.

Les tics décrivent un état d’anxiété. Il existe deux types de tics. Il y a ce qu’on appelle un tic bénin, qui se manifeste surtout au niveau du visage. L’enfant peut se mettre à cligner de l’œil ou à se retrousser les lèvres. C’est rare, mais cela existe, les tics bénins peuvent également se manifester à travers des sons. Dans ce cas, l’enfant présente des raclements de gorge, des reniflements ou d’autres sortes de bruits parasites.

Ensuite, vous avez des tics qui peuvent être plus sérieux. Dans ce cas, on parle de tics qui ont attrait au syndrome de Gilles de La Tourette. Il s’agit d’une maladie, laquelle se manifeste à travers des tics sonores et des tics moteurs.

Il ne faut jamais dramatiser

Si votre enfant présente un tic, il ne faut pas paniquer. Au contraire, il faut garder le calme et faire preuve de douceur. C’est la seule manière de l’aider à mettre fin à son tic. Vous devez commencer par le constat, car jamais, il ne faut faire semblant de n’avoir rien remarqué. Il faut montrer à l’enfant, sans dramatiser que vous vous êtes aperçu de ses tics. Il ne faut pas oublier que les tics constituent également des langages du corps, un moyen à travers lequel votre enfant pourrait s’exprimer.

Ensuite, apprenez à garder votre calme. On ne peut pas forcer l’enfant à arrêter de suite, dès que le tic se manifeste. Même si c’est tentant, vous ne pouvez demander à l’enfant de contrôler des mouvements qui lui sont involontaires. Ce qu’il faut faire, c’est comprendre d’abord d’où lui viennent ses tics et comment ils influent sur son quotidien. Pour ce faire, vous pouvez consulter un psychologue ou un pédopsychiatre par exemple, qui va instaurer le dialogue.

Essayer de prévoir des activités physiques et relaxantes

Mis à part la consultation, les activités physiques sont également préconisées pour les enfants qui présentent des tics. Le but est de le permettre de regagner confiance pour qu’il puisse à nouveau avoir le contrôle sur lui. C’est également un moyen de travailler son corps, en mettant de côté les tics. Il faut savoir que les tics mettent l’enfant dans une certaine tension, à la fois physique et psychologique. Les activités par contre vont lui permettre de se détendre davantage.

Et enfin, vous devez également surveiller son alimentation. Dans de nombreux cas, des carences nutritionnelles sont à l’origine des tics. Il faut vérifier particulièrement le taux de magnésium à cet effet.